Contactez la mairie | Plan du site | Mentions légales et Crédits
Bienvenue à ValernesLes MongesLe nez de la montagne de GachePont de FombetonVallée du Sasse
> La commune > Le patrimoine

Le Pont de Fombeton
Au fil des siècles la Durance rivière impétueuse, souvent dangereuse, presque toujours incertaine, a joué un rôle important dans la destinée de la Provence.
 Souvent bienfaitrice pour l’agriculture, mais parfois dévastatrice dans ses excès.

L’aménagement hydroélectrique de son cours et le reboisement ont permis une quasi « domestication » de son cours.
Par le passé le franchissement de la Durance posait problème et n’était possible qu’en quelques lieux. Les travaux de vicinalité ne démarrèrent qu’au XIXe siècle en particulier sous Louis Philippe 1er [la chaux hydraulique apparue depuis peu comme liant à maçonner, puis le ciment (Vicat) après 1830 permirent de réaliser des ponts solides et modernes en particulier pour les voies ferrées].Pour franchir la Durance en 1825 fonctionnaient encore des bacs à trailles en particulier en aval et en amont de Sisteron.
Sisteron possédait au quartier de la Baume un pont en maçonnerie construit en 1365 d’après M LAPLANE du temps où vivait la reine Jeanne.

Ce pont a été réparé en 1501 et entièrement reconstruit en 1882.
Juste après le confluent de la Sasse et de la Durance, en amont, en un lieu resserré de son cours, se trouvait un bac plus vulgairement appelé ‘’ barque’’ pour franchir la Durance. Son utilisation était difficile et mal aisée surtout pour le transfert du bétail. C’est en ce lieu que sera édifié le pont de VALERNES dit de FOMBETON.

La loi qui autorise l’exécution d’un pont sur le chemin de grande communication N° 4 de GAP à VINON, porte la date du 17 juin 1844. Il est concédé un bail d’une durée de 60 ans à partir de1846. MM Boniface de Fombeton, Bouland et James sont les promoteurs, ils reçurent pour la construction une subvention de 35.000 francs dont 25.000 francs de l’Etat et 10.000 francs de Monsieur de Fombeton qui en avait pris l’engagement le 20 décembre 1842.

La réalisation du pont sera de type pont suspendu à fils de fer. ( invention récente pour l’époque ; Marc Seguin 1788/1875). Les frères Seguin réalisèrent le 1er pont suspendu d’Europe continentale, inauguré le 25 aout 1825, entre Tain et Tournon à leurs frais moyennant une concession qui leur est faite d’un droit de péage de 99 ans [c’est la première concession d’utilité publique jamais accordée par le gouvernement à une société particulière].

L’ouvrage de Fombeton ne possédait qu’une seule travée de70m75, il a été racheté par le département en1872. Le péage n’était que (0f, 05) pour un passant à pied. Le tonnage des chargements a été limité à2 Tonnes par essieu en 1887 bien que le pont soit alors en bon état de conservation. Le toponyme du quartier est « la barque »
Dès 1990 un pont moderne en béton armé est édifié par le conseil général en remplacement du pont suspendu pour permettre le désenclavement de la vallée de la Motte du Caire.

Le vieux pont suspendu a été déconstruit en 2014, le maitre d’œuvre est le Conseil Général, l’entreprise est AD Arnaud Démolition. Le montant des travaux est de 247090 €.
 
NOTE :
Les péages des ponts étaient très détaillés pour preuve le détail du péage à régler pour franchir le pont de Manosque de même type mis en service la même année que FOMBETON (1846)
  • Une personne à pied :0.10
  • Un cheval ou mulet avec son cavalier :0. 25
  • Un cheval ou mulet chargé : 0.12,5
  • idem non chargé : 0. 10
  • Un âne ou une ânesse chargé : 0.10
  • idem non chargé :   0. 07,5
  • Par cheval, mulet, bœuf, vache ou âne employé au labour ou allant au pâturage  05
  • Par veau ou porc :  07,5
  • Par mouton, brebis, bouc, cochon de lait, etc. :  07,5
  • Les conducteurs de chevaux, mulets, ânes bœufs, paierons :   07,5
  • Une voiture suspendue à deux roues attelée d’un cheval ou mulet, conducteur compris : 1
  • Une voiture suspendue à deux roues et un collier : 1 45
  • Une voiture suspendue à deux roues et deux colliers : 1 75
  • Une charrette chargée à un collier, avec conducteur  0. 65
  • Une charrette chargée à deux colliers, avec conducteur   1
  • Une charrette chargée à trois colliers, avec conducteur :  1 .32,5
  • Une charrette vide à un collier, avec conducteur  0.40
[Les prix sont en francs de l’époque]
(Notons ; le prix de passage d’une personne seule à pied est le double de celui du pont de Valernes !!)



© Mairie de Valernes - Tous droits réservés - Mentions légales et Crédits - Réalisation INFINI-Communication



Haut de page